top of page
Rechercher
  • jeanphilippedony

Iceberg de l'ignorance et communication multidirectionnelle

Dernière mise à jour : 22 févr. 2021

Seuls 4% des problèmes des opérateurs de première ligne sont connus du top management. C’est le constat dressé en 1989 par le Japonais Sidney Yoshida dans le cadre de son étude « The Iceberg of Ignorance ».

Une conclusion cinglante alors que, souvent, ces informations en provenance du terrain sont des éléments essentiels dans la prise de décision en comité de direction. Ce constat, c’est aussi la raison d’être de Feelback : permettre aux collaborateurs de faire entendre leur voix à tous les niveaux de l’entreprise.


En utilisant Feelback, les entreprises s’ouvrent à une communication directe, ouverte et honnête qui augmente l’engagement de leurs collaborateurs et la capacité des entreprises à réagir rapidement.


Les entreprises qui pratiquent la communication multidirectionnelle se démarquent généralement sur 3 points :


1. Amélioration de la confiance : l’effet le plus visible et le plus mesurable est l’augmentation du niveau de confiance entre collaborateurs, entre collaborateurs et managers ainsi qu’entre collaborateurs et direction de l’entreprise. Or, la confiance est un des prérequis à l’engagement des collaborateurs. En effet, sans confiance, impossible d’imaginer une culture engagée où des collaborateurs défendent l’entreprise, sa vision et sa mission.


2. Meilleur alignement en termes d’objectifs : Arriver à ce que tous les collaborateurs d’une entreprise avancent dans la même direction est un challenge de tous les jours. Améliorer la communication dans l’entreprise permet aux équipes de mieux comprendre la stratégie et, in fine, d’y adhérer davantage. Au quotidien, les collaborateurs prennent alors naturellement leurs propres décisions à travers le prisme de cette vision d’entreprise commune.


3. Une diminution des risques liés à la prise de décision : Une culture d’ouverture et de transparence améliore la prise de décision et diminue les risques puisque les preneurs de décision savent que leurs collaborateurs n’hésiteront pas à prendre la parole et à donner leur point de vue. Dans ce sens, il apparaît opportun de créer un espace pour les échanges, les débats et l’expression des désaccords.


En plus de donner la parole aux collaborateurs, Feelback a développé un modèle analytique pointu qui identifie rapidement où se situent les points d’amélioration. Avec Feelback, les entreprises savent sur quels éléments elles doivent se concentrer et pourquoi.


332 vues0 commentaire

Comments


bottom of page